Bonjour de Bretagne
  • Tophe (M.H.G.)
    Messages : 3
    Enregistré le : lun. 4 juin 2018 20:46

    Bonjour de Bretagne

    par Tophe (M.H.G.) » mar. 5 juin 2018 19:19

    Bonjour à toutes et tous,
    Je m'appelle Christophe, 34 ans du Finistère. Ayant fait un peu de dériveur dans ma jeunesse et parcouru votre super forum depuis quelques temps, j'ai été conquis par les avantages de ce petit voilier à la quille relevable et je décide de franchir le pas. Je fis donc l'acquisition de l'exemplaire 855 de 1981 rebatisé pour l'occasion Melen Ah Glas. Actuellement dans un chantier à Pont Aven, je suis dans l'attente d'une remorque ce mois-ci (j'aurais d'ailleurs quelques questions/conseils pour les reglages car il s'agit d'une neuve) et m'occupe de la grosse maintenance du Selva 4hp qui en a bien besoin (pompe de refroisement, peinture et autres vidanges). Je souhaite également le restaurer et l'ameliorer du mieux possible en m'inspirant de vos réalisations et experiences. je vous dit alors a bientot et bonne nav ;) Christophe (sans oublier ma Gwen et notre moussaillon de 3 ans :lol: )
  • Avatar du membre
    administrateur
    Administrateur du site
    Messages : 817
    Enregistré le : lun. 13 juil. 2009 23:32

    Re: Bonjour de Bretagne

    par administrateur » mer. 6 juin 2018 09:01

    bienvenue parmi les dixuitistes ;-)
  • Tophe (M.H.G.)
    Messages : 3
    Enregistré le : lun. 4 juin 2018 20:46

    Re: Bonjour de Bretagne

    par Tophe (M.H.G.) » mer. 13 juin 2018 15:49

    Merci ! voici une photo du croiseur au chantier (la remorque SW 845 arrive la semaine prochaine :D ).

    Il y a un peu de boulot mais rien de très grave à part cette cadène située à tribord qui m’inquiète un peu plus au niveau réparation. Elle sert bien entendu au maintien de la poulie d'écoute de spi mais également comme point de fixation de la béquille d'échouage. C'est d'ailleurs cette dernière qui a causé ces dégâts au dire de l'ancien proprio (elle a violement tapée le fond).

    Bilan des dégâts : fissuration du gel coat sur le pont et infiltration d'eau. Sous le vaigrage, le roving intérieur n'est pas touché et par transparence le bois semble en bon état. J'ai enlevé la cadène qui était très bien maintenue avec ces 2 écrous puis tiré sur le gel coat avec un tournevis et il reste bien collé (pas de dé-laminage a priori mais je ne suis pas expert du tout). Avez vous déjà rencontrer ce type de dégât ? Pensez vous qu'un rechargement en gel coat et/ou colle époxy pourrait suffire ?

    Merci pour votre aide ;)
    Fichiers joints
    Photo 1.jpg
    Photo 2.jpg
  • Jean Yves DELOS
    Messages : 156
    Enregistré le : jeu. 17 sept. 2009 19:07
    Localisation : cotes d'armor Trelevern et val d'oise

    Re: Bonjour de Bretagne

    par Jean Yves DELOS » mer. 13 juin 2018 21:00

    Bonjour, d'après la photo, cette cadéne se trouve a 3 ou5cm du rail de fargue.
    Il faudrait ouvrir le vaigrave au dessous pour verifier la presence d’un renfort.
    Ce qui a bougé etait trop faible, refaire un geloat ne le renforcera pas.
    Le pont n’est pas prévu pour supporter une traction verticale.
    La force doit etre reportée sur la carène par une équerre et un tiran.
    Ce qui peut etre réalisé par un renfort en epoxy et fibre de verre ou kevlar moulé.
    Je n’ai pas compris comment la bequille d’échouage pouvait s’accrocher sur cette cadene déportée du rail de fargue...il est certain que faire supporter un arrachement d’au moins 800kg sur le pont vas provoquer des dégâts
    Le même effort sur une fixation avec renfort sur la carène est tolérable.
    Sur mon first, je n’ai pas ces fixations, occasionellement, j’ai fixé mes bequilles sur le rail de fargue, les chocs subit par le bateau en cours d’ échouage sont impressionnants
    Et j'évite de béquiller.
    Lors de la stratification d’une coque, les points de fixation sont généralement vérifiés et renforcés. Mais certaines zones n’ont pas les mêmes soins, dans un bateau il y a la structure et le remplissage. Et peut etre que cette zone du pont a été allégée par l'opérateur ?
    Un renfort a l’époxy est toujours possible bien que travailler en sous-face est délicat.
    Le plus simple serait de déplacer cette cadene près du rail de fargue avec un renfort en équerre repris sur la carène 15cm dans le sens vertical et horizontal
  • Tophe (M.H.G.)
    Messages : 3
    Enregistré le : lun. 4 juin 2018 20:46

    Re: Bonjour de Bretagne

    par Tophe (M.H.G.) » ven. 15 juin 2018 06:29

    Merci Jean Yves pour ces explications :D . Il n'y a pas de renforts en dessous, je vais changer la localisation du point de fixation comme conseillé. Ci joint une photo de la béquille et du système d'ancrage d'origine (qui a pris cher). Je vais réfléchir à implanter un support sur la carène ou sous le rail de fargue. Par contre, la partie coudée avec ces 4 perçages est particuliaire et semble pas très adaptée => 2 options. Soit je coupe ces coudes, j'obtiens des béquille droites et le bateau sera posé dessus. Soit je les garde et je déplace les béquilles un peu plus vers l'extérieur en rallongeant l'axe tampon/bequille et le bateau sera "suspendu". À voir.
    Fichiers joints
    mms_img-11817458681.jpg
  • Jean Yves DELOS
    Messages : 156
    Enregistré le : jeu. 17 sept. 2009 19:07
    Localisation : cotes d'armor Trelevern et val d'oise

    Re: Bonjour de Bretagne

    par Jean Yves DELOS » dim. 1 juil. 2018 21:46

    Bonjour,je n’avais pas imaginé un tel montage pour ces béquilles !
    Vas un peu dans les ports d’ échouage , et observe comment sont accrochées les béquilles de nos canots Bretons.
    Jamais en suspension sur le pont !

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité